Retour aux articles

Vous devez vous trouver une nouvelle propriété ou vendre celle que vous possédez? La crise sanitaire actuelle vous laisse certainement perplexe! Voici quelques analyses de la situation, sur les effets à prévoir du coronavirus sur le marché immobilier à Montréal. 

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a récemment partagé un communiqué rassurant à ses membres, dont je fais partie. Selon Charles Bryant, directeur de l’analyse du marché à l’APCIQ, le marché immobilier québécois est solide. Ceci permettra de contrer dans les prochaines semaines les effets de la crise sur le marché. Cependant, il ne faut pas se leurrer, plusieurs courtiers immobiliers, tout comme moi, s’attendent à une accalmie après que les gens ayant besoin de se loger immédiatement aient trouvé une propriété. 

Creative designer team meeting discussion ideas on desk

Peut-on réellement prévoir la réaction du marché ?

L’impact du coronavirus sur le marché immobilier de la métropole reste toutefois difficile à prévoir. D’un côté, on a une croissance démographique intéressante, un taux d’emploi assez élevé pour soutenir le choc temporaire à l’économie causé par le coronavirus et des taux d’intérêt qui ne cessent de baisser. De l’autre côté, il y a l’incertitude liée à la durée de l’état de crise, la fermeture des frontières, les pertes d’emplois et les faillites à prévoir. 

Selon l’économiste Charles Bryant, on peut s’attendre à un impact négatif à court terme. Cependant, le message est différent quand on pense à moyen et long terme. Nous verrons sûrement une reprise ponctuelle très prononcée suivie « d’un niveau aligné ou inférieur à la moyenne des dix dernières années. » Bref, les analyses actuelles ne portent pas à la panique.

Moins de risque sur le marché Montréalais

Pour nous, les Montréalais, nous sommes moins à risque, car notre marché n’a pas été victime de surévaluations comme à Toronto ou Vancouver. C’est quelque chose qui devrait inciter les acheteurs à être au rendez-vous quand la crise sera passée. Restons, pour le moment, optimistes. Nous faisons face à une crise sanitaire grave, mais ce n’est pas encore officiellement une crise économique.

Vous êtes dans une situation où vous devez absolument vendre ou acheter une propriété rapidement? Ne manquez pas mon dernier article sur les mesures d’hygiène à prendre lors de visites.

Si vous avez des inquiétudes sur le marché immobilier et les effets du coronavirus sur celui-ci, n’hésitez pas à me contacter pour qu’on en discute (toute la planification peut se faire à distance pour respecter les nouvelles directives du gouvernement).

Articles à lire:

Partager :

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *